FOYER D'ACCUEIL MEDICALISE "CERES" - ST LAURENT DU PONTFoyer d'accueil médicalisé pour adultes handicapés (FAM)

Caractéristiques de l'établissement

Raison sociale
FOYER D'ACCUEIL MEDICALISE "CERES" - ST LAURENT DU PONT
Catégories
Foyer d'accueil médicalisé pour adultes handicapés (FAM)
Organisme gestionnaire
HOPITAL DE SAINT-LAURENT-DU-PONT
Maison départementale des personnes handicapées
Pour vous orienter vers cet établissement, contactez : MDPH 38 - Isère
N° FINESS
380006858
Statut
Établissement public départemental d'hospitalisation
Tarification
Autorité Mixte Préfet.Dépt.PCG (2 arr.)
Date d'ouverture
01/07/2005

Description

Foyer d'accueil médicalisé pour adultes handicapés (FAM)

Les Foyers d’Accueil Médicalisés (FAM) ont pour misssion d’accueillir des personnes handicapées physiques, mentales (déficients intellectuels ou malades mentaux handicapés) ou atteintes de handicaps associés. L'état de dépendance totale ou partielle des personnes accueillies en FAM les rend inaptes à toute activité professionnelle et nécessite l’assistance d’une tierce personne pour effectuer la plupart des actes essentiels de la vie courante ainsi qu’une surveillance médicale et des soins constants. Il s’agit donc à la fois de structures occupationnelles et de structures de soins.

 

Les FAM ont été mis en place par la circulaire n°86-6 du 14 février 1986. Cette circulaire fixe leurs missions et confère une importance particulière à leur implantation, celle-ci devant permettre une ouverture à la vie sociale. La loi n°2002-2 du 2 janvier 2002 leur a attribué une véritable existence juridique, en les insérant dans la typologie des établissements et services sociaux et médico-sociaux. Au départ, les Foyers d’Accueil Médicalisés (FAM) devaient constituer des structures de prises en charge expérimentales, ayant notamment pour objectif de compléter les solutions déjà existantes (les Maisons d’Accueil Spécialisées (MAS) et les foyers de vie ou foyers occupationnels).

 

Les FAM obéissent à des règles de double tarification : un tarif pour les prestations de soins et un tarif couvrant les frais d’hébergement, d’où leur ancienne appellation de « foyers à double tarification ».

L'assurance maladie finance de manière forfaitaire l'ensemble des dépenses afférentes aux soins, aux personnels médicaux et paramédicaux,

L'aide sociale départementale (conseil général) finance l'hébergement et l'animation.