C.H.R.S. LE GUECentre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)

C.H.R.S. LE GUE

Caractéristiques de l'établissement

Raison sociale
C.H.R.S. LE GUE
Catégories
Centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)
Public accueilli
Hommes seuls en difficulté
Organisme gestionnaire
ASSOCIATION LE GUE
N° FINESS
440035178
N° SIRET
33527509500016 - Situation au répertoire SIRENE
Statut
Association Loi 1901 non reconnue d'utilité publique
Tarification
Préfet de région
Date d'ouverture
31/03/2003

Description

Centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)

Les Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) ont pour mission d'assurer l'accueil, le logement, l'accompagnement et l'insertion sociale des personnes ou familles connaissant de graves difficultés en vue de les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale. Il s'agit notamment de victimes de violence, de personnes confrontées à l'alcoolisme et aux toxicomanies ou de personnes sortants de prison.

 

C'est la loi 74-955 du 19 novembre 1974, (loi étendant l’aide sociale à de nouvelles catégories de bénéficiaires et modifiant diverses dispositions du Code de la famille et de l’aide sociale du Code du travail) qui créa les CHRS (dont l'intitulé de départ était « Centres d’hébergement et de réadaptation sociale »).

 

Il existe aujourd'hui différents types de CHRS  : en effet, certains sont des établissements spécialisés pour un type de public (femmes enceintes, personnes sortant de prison,…), d'autres sont des établissements de droit commun dit « tout public » (jeunes errants, grands exclus,…).

 

Les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale sont pour la plupart gérés par des associations et organisations humanitaires, membres de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Croix-rouge française, Samu social, Armée du salut, Mouvement Emmaüs, Secours Catholique…).

Les autres CHRS sont gérés par des collectivités publiques locales (le Centre Communal d'Action Social ou le Département).

 

Le financement du fonctionnement des CHRS est assuré par une dotation globale de l’Etat.

Les personnes acquittent une participation financière à leur frais d’hébergement et d’entretien sur la base d’un barème réglementaire tenant compte notamment de leurs revenus. Plus d'informations